Les pathologies ostéo-articulaires en énergétique chinoise (partie 2/3)

Maintenant que nous avons étudié les structures anatomiques selon la médecine chinoise, il est temps d’aborder leurs déséquilibres, et donc d’entrer dans le vif du sujet de ce triptyque : les maladies articulaires. Nous allons consacrer ce deuxième volet aux facteurs déclencheurs de ces pathologies.

Rappelons qu’en MTC, elles sont classées dans la catégorie du syndrome Bi. Stricto sensu, ce syndrome se réfère à une “obstruction des méridiens causée par l’invasion de facteurs pathogènes externes”, comme le définissait Giovanni Maciocia, même si, en réalité, il peut aussi résulter d’un traumatisme ou d’un usage excessif. 

Phénomène pas si simple

Selon le praticien de médecine chinoise Xiao Yong Jian, “En MTC, les causes des maladies ostéoarticulaires ne sont pas très nombreuses et complexes” (voir son ouvrage Rhumatologie et acupuncture; 63 maladies ostéo-articulaires traitées en acupuncture traditionnelle. Institut Yin Yang. 2007). Dans les premiers textes classiques, le Syndrome Bi apparaît certes uniquement relié aux facteurs pathogènes externes: le Vent, le Froid, l’Humidité. La Chaleur n’est, à cette époque, pas considérée comme cause du Bi.

Aujourd’hui néanmoins, on considère le Syndrome Bi comme le résultat d’un processus plus complexe: il serait en fait dû à l’obstruction du Qi et du Sang à l’intérieur des Méridiens et des collatéraux, suite à la pénétration du Vent-Froid-Humidité. Cependant, la pénétration de ces pathogènes n’est possible qu’en cas de faiblesse préalable du Qi correct, le Zheng Qi. D’où l’importance de la notion de “Cou” (voir le premier volet) dans le cadre de l’étude des maladies rhumatismales. 

En somme, l’apparition d’un syndrome Bi est le résultat de la conjonction de plusieurs éléments: une faiblesse initiale du Zheng Qi permet la pénétration d’un Vent-Froid-Humidité, lequel entraîne une obstruction de Qi et de Sang.

Manifestations

Il en résulte un syndrome Bi articulaire, dont le symptôme principal est la douleur articulaire, accompagnée occasionnellement de contractures ou douleurs musculaires. Les cas chroniques peuvent aboutir à des déformations des articulations.

La manifestation du Syndrome Bi dépend de la nature du facteur déclenchant, soit, selon les textes classiques, le Vent, le Froid, l’Humidité.

Ainsi, le Bi du Vent (Bi erratique) se caractérise par une “inflammation et une douleur des muscles et des articulations, la douleur se déplaçant d’une articulation à l’autre”, rappelle Giovanni Maciocia.

Le Bi du Froid (Bi douloureux) se caractérise quant à lui par une douleur intense et fixe au coeur d’une articulation ou d’un muscle. 

Bi de la Chaleur et Bi du Froid

Il existe un autre type de Syndrome Bi, que les textes classiques ne mentionnent pas: le Bi de la Chaleur. Il résulte soit de la transformation du Vent, du Froid ou de l’Humidité en Chaleur après avoir pénétré dans l’organisme, soit d’une attaque de Vent-Chaleur. Ce Bi est caractérisé par la présence d’inflammation. C’est précisément l’élément différentiel employé en médecine occidentale pour distinguer arthrite et arthrose.

Quel que soit le type de Syndrome Bi, son apparition est le fruit d’une conjonction de facteurs externes (Vent, Froid, Humidité, Chaleur-Humidité) et de facteurs internes (vide de Zheng Qi, stagnation de Qi et de Sang). La chronicisation des douleurs articulaires implique quant à elle nécessairement un déséquilibre interne qui facilite la rétro-alimentation de ce syndrome. Nous le verrons de façon approfondie dans le dernier volet de ce triptyque consacré aux maladies articulaires en MTC.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :